Les prémisses

Hiver 2016, île de Lesbos, Grèce.

Située à seulement quelques kilomètres de la Turquie, l’île de Lesbos est devenue l’une des portes d’entrées vers l’Europe pour plus d’un million de personnes ces deux dernières années. Syriens, Iraquiens, Afghans ou Erythréens, tous espèrent une vie meilleure.

Depuis la fermeture des frontières aux Balkans, et les accords européens avec la Turquie, la Grèce est devenue une zone tampon pour ces milliers de réfugiés dans l’attente de la validation de leur demande d’asile. Le gouvernement local, les grandes ONG ainsi que les Fondations doivent donc faire face à cette situation d’urgence.

KARA TEPE est l’une de ces solutions dites provisoires. Ce camp, situé juste à côté de Mytilène, la principale ville de Lesbos, accueille les réfugiés les plus vulnérables : femmes seules voyageant avec leurs enfants, personnes âgées et personnes ayant un handicap.

1 000 individus dont 700 enfants étaient regroupées dans ce camp, lors de mon arrivée. Leurs habitations, 183 au total, dessinées, conçues, et financées par la Fondation Ikea, Better Shelter ainsi que le lAgence des Nations Unies pour les réfugiés sont de petits abris d’une quinzaine de mètre carré composés d’une pièce unique. L’électricité provient en grande partie de panneaux solaires, et l’ensemble de la communauté dispose de toilettes et de douches communes.

Les ONG présentent en nombres, fournissent des efforts considérables pour améliorer le quotidien de ces réfugiés.

Préparation et distribution des repas ;

Aide juridique pour les demandes d’asile ;

Soins et aide psychologique ;

Distribution de kits hygiéniques (savon, lessive, brosse à dents…) ;

Dispense de cours d’anglais ;

Création d’espaces collectifs (terrain de foot, de basket, salle d’échec) ;

Création d’un potager ;

Activités artistiques…

Parmi ces organisations qui s’activent chaque jour, nous avons pu apporter notre aide à LATRA, un acteur privilégié au sein de KARA TEPE. Studio d’innovation spécialisé dans l’ingénierie environnementale et les applications numériques pour le secteur humanitaire, LATRA est un membre du bureau de l’innovation de l’UNICEF. Son but est d’améliorer la vie de millions de réfugiés en créant un incubateur qui place les nouvelles technologies au centre des réflexions sur l’aide humanitaire.

Etude des problématiques rencontrées chaque jour au sein du camp, création d’un groupe de travail et mise en place de solutions innovantes, voilà le quotidien de LATRA et de ses volontaires.

C’est en travaillant au sein même d’un camp comme KARA TEPE que l’on s’aperçoit de l’importance du lien étroit entre les petites et les grandes ONG. Les grandes institutions créent les infrastructures qui permettent aux petites d’y travailler de façon efficiente. Cette synergie est essentielle à la résolution des problèmes rencontrés chaque jour par les organisations et leurs volontaires.